Vie courante
Contact - Espace presse - Tribunes

Vie courante

 

Aides financières

Pour toutes les personnes victimes de prostitution ou de traite des êtres humains, c'est le droit commun qui s'applique avec des variations pour les personnes de la Communauté Européenne.

La prostitution n'est pas un métier, il n'y a donc aucune filière spécifique de protection sociale, sanitaire ou autre. Cependant, comme toutes les personnes en grandes précarité, les personnes prostituées peuvent théoriquement prétendre à un revenu minimum (RSA)

L'Allocation Temporaire d'Attente (ATA) peut être attribuée aux personnes victimes de traite qui ont une carte de séjour temporaire. Le montant de l'ATA est fixé à 11,20 euros par jour pour une durée maximum de 12 mois.

 

Hébergement

Pour les personnes victimes de traite à des fins d'exploitation sexuelle, vous pouvez bénéficier du Dispositif National d'accueil et de protection des victimes de la traite des êtres humains Acsé.

Vous pouvez également contacter des associations de terrain qui pourrons vous aider dans vos démarches.

 

Insertion professionnelle

A partir du moment ou vous disposez d'un titre de séjour temporaire pour les personnes victimes de traite à des fins d'exploitation sexuelle, vous pouvez prétendre à exercer une activité professionnelle.

@Fond_Scelles

La Fondation Scelles dans la presse

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.