Tribunes

Réponse de la Fondation Scelles au manifeste des "343 salauds"

L'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits.
Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789

interface cp dom nov2013La liberté sexuelle serait en danger en France et 343 signataires d'un manifeste s'engagent pour la défendre. Par le titre donné à ce manifeste ils entendent se placer symboliquement dans la lignée de celles qui ont défendu le droit à l'avortement, le droit des femmes à dire non à une grossesse non désirée Ils se trompent de combat car la vraie liberté c'est en effet la liberté de pouvoir dire non.

Communiqué de presse pdf-icon

 

- C'est la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes et à dire non par voix de référendum à ceux qui les dirigent.

- C'est la liberté des travailleurs de refuser des conditions de travail indignes qu'on veut leur imposer sous la menace de la délocalisation.
- C'est la liberté des personnes à circuler librement et à disposer d'elles-mêmes.
- C'est la liberté de dire non à un potentiel partenaire sexuel qu'on ne désire pas.
- C'est la liberté de refuser des pratiques sexuelles qui rebutent.

- C'est de toutes ces libertés que sont privées l'immense majorité des personnes prostituées, dans le monde et sur le territoire français.

Le vrai courage serait comme Simone de Beauvoir en son temps, de dénoncer les faits occultés par la fiction et les fantasmes et d'appréhender les réalités multiples, le plus souvent sordides et violentes de la prostitution aujourd'hui. Nous sommes en 2013 et bien loin d'Hôtel du Nord et de Pretty woman.

Le vrai courage serait de s'engager pour que les millions d'enfants prostitués dans le monde ne soient pas loués comme des bêtes de sexe pour la seule liberté sexuelle des adultes qui en abusent
Le vrai courage serait de lutter pour la liberté de circulation des jeunes femmes et jeunes hommes enfermés, surveillés, privés de papiers, déplacés de force au gré de l'offre et de la demande par les réseaux proxénètes.
Le vrai courage serait d'agir pour que les personnes prostituées puissent refuser les rapports sexuels dégradants de leur point de vue et les rapports non protégés.
Le vrai courage serait de militer pour que de réelles alternatives soient proposées aux personnes prostituées qui veulent en sortir.
Le vrai courage serait de permettre à toutes les personnes prostituées d'exercer leur libre arbitre et de choisir librement ce qu'elles veulent faire et de leur vie et de leur corps.

Nous disons donc à tous les signataires du manifeste : vous vous dites respectueux des personnes prostituées auxquelles certains d'entre vous auraient eu recours, vous ignorez la violence de l'univers impitoyable du profit roi dans l'industrie du sexe?
Informez vous, interrogez les services de police spécialisés, interrogez les ONG qui sont sur le terrain, lisez le rapport mondial sur l'exploitation sexuelle que nous publions annuellement, lisez les actes du colloque que nous avons organisé sur l'argent criminel de l'exploitation sexuelle, lisez les rapports de l'UNEDOC, de l'UNICEF, du GRETA, du département d'état américain sur la traite.

Venez ensuite débattre avec nous, en pleine connaissance de cause, des moyens de garantir la liberté sexuelle de chacun et chacune dans une société démocratique qui ne peut tolérer que le corps humain soit une marchandise comme une autre.

 

Dominique CHARPENEL
Psychanalyste chargée de l'accueil des victimes, chargée de communication de la Fondation Scelles

@Fond_Scelles

La Fondation Scelles dans la presse

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.