News
Espace presse

L'Edition 2019

Prix Jeunes 2019 contre l'Exploitation Sexuelle

SITE OFFICIEL PLEINE PAGE

 

Prix du meilleur exposé médical 2017

 

Concours d’exposés médicaux

En partenariat avec la Faculté de Médecine de Paris-Descartes

 

La Faculté de Médecine de Paris-Descartes et l’Association humanitaire Actions Santé Femmes,  sensibilisées aux dommages physiques et psychiques subis par les personnes prostituées, ont souhaité collaborer avec la Fondation Scelles et participer aux Prix 2017. Ce partenariat nouveau s’inscrit logiquement dans la mission de recherche de la Fondation.

 

Il est fait appel aux étudiants en gynécologie-obstétrique et aux futures sages-femmes pour leur approche scientifique de la santé des femmes en situations prostitutionnelles.

 

Les thèses et les mémoires vont être recueillis et sélectionnés par le Pr Philippe, de la Faculté de médecine de Paris-Descartes, le Pr Nisand, président du Collège National des Gynéco-Obstétriciens français et Mme Guillaume, présidente du Collège National des sages-femmes de France. Les travaux retenus feront l’objet d’une présentation par chaque candidat qui sera filmé et présentés ensuite à l’évaluation du jury.

 

 

Prix du meilleur réquisitoire 2017

 

Futur.e.s Magistrat.e.s du Parquet, Candidat.e.s de l'ENM

 

 

De futurs magistrats-parquetiers se sont prêtés à l’exercice du réquisitoire contre le prévenu Adil, proxénète de Sonia. Ils rappellent la nécessité de combattre fermement le proxénétisme et la demande, et de protéger les plus vulnérables et la société face à une menace grandissante.

 

 

Réquisitoire 1 : Alexia Cussac

...

 

Réquisitoire 2 : Amélie Djaoudo

...

 

Réquisitoire 3 : Alice Gardair

...

 

 

Réquisitoire 4 : Philippe Olivier

...

 

Réquisitoire 5 : Pierre Renaud

...

 

Réquisitoire 6 : Pablo Rieu

...

 

 

 

Prix du meilleur visuel 2017

 

Photographes, Candidat.e.s de l'ENS Louis Lumière

 

 

De futurs photographes ont créé des visuels qui visent à sensibiliser les clients de la prostitution et le grand public sur la véritable nature de la relation tarifée avec la personne prostituée. Dans ces créations, il est question d’argent, d’absence de liberté, de violence…

 

Prix du meilleur reportage 2017

 

Journalistes, candidats de l'ESJ Lille

 

 

Des journalistes ont rédigé des articles multimédias sur l’actualité de l’exploitation sexuelle et l’évolution du cadre juridique : les nouvelles formes de prostitution sur internet, ‘l’accompagnement sexuel’, le parcours de sortie de la prostitution prévu par la loi française du 13 avril 2016.

 

 

Reportage 1 : Livecam : quand le business du sexe sur internet échappe aux lois
de Marie-Charlotte Perrier et Mélanie Chenouard

« Je m'appelle Nour, j'ai 23 ans, et je gagne ma vie en faisant de la livecam. » Diplômée et issue d'un milieu favorisé, Nour ne correspond en rien au cliché de la 'livecameuse' telle qu'on pourrait se l'imaginer. Pourtant depuis le mois de juin dernier, c'est l'activité qu'elle a choisie pour gagner sa vie. »
Ce reportage offre un éclairage sur la pratique de la 'livecam' qui permet à des 'camgirls' de se filmer en direct à la webcam devant des 'clients' pour répondre à leurs demandes à caractère sexuel ou leur proposer des 'shows' personnalisés. Il fait apparaître la difficulté pour le législateur de répondre efficacement à l'évolution du digital, nouvel eldorado des clients et proxénètes 2.0*.

 

VOIR L'INTEGRALITE DU REPORTAGE

 

Reportage 2 : L'accompagnement sexuel, un passe-droit pour les personnes handicapées ?
de Geoffrey Lopes et Victoria Rouxel

« Sur les forums, des centaines d’handicapés postent des annonces pour stimuler leur sensualité oubliée. Ils se disent en détresse affective : solitude, exclusion, absence de sexualité … Des accompagnants sexuels, plus ou moins sensibilisés, promettent de leur redonner confiance en eux en leur faisant découvrir des sensations corporelles. S’engagent-ils dans une activité de bien-être ou basculent-ils dans un univers de prostitution ? »
Ce reportage fait un état des lieux du droit concernant l’accompagnement sexuel qui est assimilé à de la prostitution et donc condamné sous les infractions de recours à la prostitution d’autrui et de proxénétisme pour les ‘intermédiaires’ associations ou sites internet, alors que les formations d’assistants pour personnes handicapées ont été autorisées par le TGI de Strasbourg en 2015.

 

VOIR L'INTEGRALITE DU REPORTAGE

 

Reportage 3 : Quitter la prostitution, un parcours de combattantes de Mathilde Goupil

 

« La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, avait promis que [le parcours de sortie] serait 'opérationnel en janvier 2017'. Pourtant, un an après l’adoption de la loi, le dispositif peine à se mettre en place. » La loi visant à lutter contre le système prostitutionnel, adoptée en avril 2016, prévoit un parcours de sortie de la prostitution et d’insertion sociale et professionnelle pour les personnes prostituées, désormais reconnues comme victimes. Ce reportage décrit ce parcours de sortie et la prise en charge globale par des associations agréées : logement, aide financière, titre de séjour, santé, insertion, pour une durée maximale de deux ans.

 

VOIR L'INTEGRALITE DU REPORTAGE

 

 

 

Subcategories

The Scelles Foundation in the press

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.