News
Espace presse

Rosen marche pour l'abolition...

126450176Le 3 septembre, Rosen Hicher, survivante de la prostitution et militante abolitionniste, entamera sa marche de Saintes à Paris. Un parcours de 743km pour appeler à la mobilisation contre l'exploitation sexuelle. Rencontre à quelques jours du départ.

 

Quel sens veux-tu donner à cette initiative ?
La proposition de loi sur le système prostitutionnel a été adoptée par l'Assemblée nationale en 2013, elle est maintenant entre les mains du Sénat. Il faut que le texte soit inscrit à l'ordre du jour des débats et que cela avance.

 

Pénalisation du client : le recul

illustration client2Après 5 mois d'auditions, la Commission spéciale du Sénat chargée d'examiner la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel s'est prononcée contre la pénalisation du client de la prostitution.

La commission va ainsi à l'encontre du vote en première lecture de l'Assemblée nationale de décembre dernier, mais aussi des avis favorables rendus par le Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes et par la Commission des droits des femmes du Sénat.

La Fondation Scelles déplore ce recul.

 

Un vote pour toutes les "Ginka" de France

ginka01A l'heure où le Sénat est en passe de se prononcer sur la loi votée au Parlement à une forte majorité, en décembre dernier, la Fondation Scelles se souvient de Ginka. Au cours de cette journée du 22 novembre 1999, un client poignardait à de multiples reprises cette jeune prostituée de 19 ans originaire des Balkans. Pour lui voler son sac parait-il. Le corps de Ginka avait été retrouvé peu après les faits, sur un vieux matelas, près d'une déchetterie.

P.I.B., coke, crack, et lupanar…

« Les victimes de la traite "sont "produites" à peu de frais dans des pays pauvres et/ou en proie aux conflits armés ou aux guerres civiles, et importées sur les marchés les plus porteurs en termes de marge réalisée", note le document. "Achetées parfois seulement quelques euros", elles rapportent "une moyenne de 150 000 euros net par an dans les pays occidentaux", insiste la Fondation. "Si on multiplie ce chiffre par 2,5 millions, qui est l'estimation de l'ONU sur le nombre de victimes de la traite des êtres humains (dont 85 % victimes d'exploitations sexuelles), ça commence à faire de l'argent en ne parlant que la prostitution en réseau", note Yves Charpenel, Président de cette Fondation. »

A lire sur Agoravox.fr

 

Pénalisation de la demande : le Canada montre la voie

drapeau-canadien

On l'attendait depuis des mois cette proposition après la décision rendue par la Cour suprême du Canada dans l'affaire Bedford. Dans une démarche d'apaisement et d'ouverture, le gouvernement a pris soin de consulter les différents acteurs concernés et de permettre aux Canadiens de donner leurs avis sur les orientations que devraient prendre cette future loi avant de rendre public ses propositions. Un peu plus de 31 000 personnes ont répondu au questionnaire mis en ligne. Résultats : si 66% recommandent la non-criminalisation des personnes prostituées, 56% déclarent être favorables à ce que l'achat de services sexuels constitue une infraction criminelle. 

 

The Scelles Foundation in the press

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.