Expertise Note

La prostitution dans les médias en 2021 : une réalité plus visible, mais un débat plus radical

L’année 2021 a encore été marquée par les effets de la pandémie pour les personnes en situation de prostitution comme pour les personnes atteintes de près ou de loin, par le Covid-19 : recrudescence de la violence, précarisation des personnes en situation de prostitution, développement des risques d’exploitation, tout particulièrement sexuelle, des plus fragiles, en premier lieu les mineur·e·s.

 

Compil presse 2021

 

-        “COVID-19 impact exposes millions to the risk of trafficking, UN agency says”, UN.org, 02/02/2021

-         « Mym, Onlyfans : la crise du Covid-19 provoque un boom des réseaux sociaux de l’intime », Midi Libre, 27/03/2021

-        « Entre reconversion et violences accrues, la prostitution à l’épreuve du Covid-19 », Marianne, 17/04/2021

-        « Travail forcé, prostitution: en Inde, les orphelins du Covid sont la proie du trafic d’enfants », Korii.slate.fr, 28/05/2021

-        « En Inde, la double tragédie des orphelins du Covid-19, en proie aux trafiquants », Le Monde, 21/06/2021

-        “Human trafficking on the rise amid COVID”, Deutsche Welle, 11/06/2021

-        « Viols d’enfants en livestreaming, un fléau en augmentation », France TV Infos, 06/12/2021

-        “Covid-19 has worsened child sex trafficking in Indonesia”, South China Morning Post, 31/12/2021

Au-delà même du contexte pandémique, le développement de la prostitution des mineur·e·s et jeunes majeur·e·s, qui alarme les médias depuis déjà plusieurs années, continue de faire la une dans des termes toujours plus dramatiques : « l’inquiétante expansion d’un phénomène », « les chiffres qui alarment », « le combat d’une mère pour sauver sa fille ».

LIRE >>>

 

Exploitation et violences sexuelles en temps de conflits armés

Cahier OBIES Exploitation et violences sexuelles en temps de conflits armés

Les violences sexuelles accompagnent les conflits militaires. Agressions sexuelles, prostitution, viol, esclavage sexuel, mariages forcés, grossesses forcées, mutilations génitales... sont utilisées comme armes d’une guerre dont les femmes et filles sont les premières victimes.

 

Les conventions internationales fixent pourtant les règles de conduite à adopter durant les conflits armés, en particulier en matière de protection des populations civiles. Pour autant, ce sont les crimes les moins punis à l’échelle internationale.

 

Comment ces violences sexuelles se développent-elles au cours des conflits ? Quelles sont leurs spécificités ? Comment sont-elles réprimées ? Le Cahier de la Fondation Scelles « Exploitation et violences sexuelles en temps de conflits armés » (janvier 2022) apporte une analyse à travers les récents conflits mondiaux.

 

>>> Télécharger le Cahier de la Fondation Exploitation et violences sexuelles en temps de conflits armés

>>> Consulter le site de l’Observatoire

 

Abolitionnisme, prohibitionnisme, réglementarisme : trois approches législatives de la prostitution dans le monde

Note d'expertise de l'Observatoire - Prostitution : les 3 régimesAbolitionniste, règlementariste ou prohibitionniste, la France a connu différents régimes juridiques relatifs à la prostitution. A l'heure où la prostitution continue de diviser les candidats à l'élection présidentielle, la Fondation Scelles propose un résumé des différentes approches juridiques dans le monde et une brève histoire de la prostitution en France.

MLC et LV

 

>>> Télécharger la note d’expertise Abolitionnisme, prohibitionnisme, réglementarisme

>>> Consulter le site de l’Observatoire

 

 

Internet, cyberproxénétisme : des frontières qui s’effritent

Internet, cyberproxénétisme : des frontières qui s’effritentAujourd’hui, la prostitution n’est plus dans la rue mais sur internet. Les agences d’escorting, les plateformes d’annonces en ligne y prospèrent ; et les proxénètes trouvent dans les réseaux sociaux et les messageries cryptées des outils anonymes et modernes pour gérer efficacement leurs activités et augmenter leurs profits, en toute discrétion… Plus de 60 % de la prostitution s’organiserait désormais sur internet.

Comment réguler ces espaces de communication et comment lutter contre cette nouvelle forme de proxénétisme qu’est le cyberproxénétisme ? Qui est « cyberproxénète » ? Quelle est la responsabilité des acteurs d’internet (hébergeurs, fournisseurs d’accès, plateformes numériques) ? Sont-ils de simples outils manipulés par les proxénètes ou prennent-ils part de manière indirecte au cyberproxénétisme, tirant eux-mêmes profit de l’exploitation des victimes ? Où est la frontière ?

La Note d’expertise de l’Observatoire, publiée par la Fondation Scelles, répond à ces questions.

PL

 

>> Télécharger la note d’expertise Cyberproxénétisme

>> Consulter le site de l’Observatoire

 

Quand les mineur·e·s deviennent proxénètes…

quand le mineur devient proxénèteLa prostitution des mineur·e·s a envahi nos écrans, nos journaux, nos tribunaux. Depuis les années 2000, les services de police et de la justice font face à l’ampleur du sujet tandis que les acteur·trice·s de terrain et les professionnel·le·s du secteur de l’enfance essaient de comprendre ce phénomène inquiétant pour mieux le contrer.

 

Parallèlement à cette explosion de la prostitution des mineur·e·s, il est un phénomène dont on parle moins : les jeunes proxénètes. Un nombre croissant de mineur·e·s ou jeunes majeur·e·s trouvent dans l’exploitation d’autres jeunes une source de revenus abondants. Ce sont des garçons qui voient dans le proxénétisme une activité plus facile et moins risquée que le trafic de stupéfiants. Quant aux filles, certaines sont passées par la prostitution et cherchent à échapper à la violence ; d’autres tirent profit de l’exploitation de leurs copines.

 

Qui sont ces « nouveaux proxénètes » ? Quels sont leurs modes d’actions ? Où et comment recrutent-ils·elles leurs victimes ? Comment analyser ce phénomène et quelles réponses judiciaires et sociales y apporter pour l’endiguer ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles le nouveau numéro des Cahiers de la Fondation Mineur·e·s proxénètes tente de répondre.

LB

 

>> Télécharger le Cahier de la Fondation Mineur·e·s proxénètes

>> Consulter le site de l’Observatoire