Note d'expertise

Internet, cyberproxénétisme : des frontières qui s’effritent

Internet, cyberproxénétisme : des frontières qui s’effritentAujourd’hui, la prostitution n’est plus dans la rue mais sur internet. Les agences d’escorting, les plateformes d’annonces en ligne y prospèrent ; et les proxénètes trouvent dans les réseaux sociaux et les messageries cryptées des outils anonymes et modernes pour gérer efficacement leurs activités et augmenter leurs profits, en toute discrétion… Plus de 60 % de la prostitution s’organiserait désormais sur internet.

Comment réguler ces espaces de communication et comment lutter contre cette nouvelle forme de proxénétisme qu’est le cyberproxénétisme ? Qui est « cyberproxénète » ? Quelle est la responsabilité des acteurs d’internet (hébergeurs, fournisseurs d’accès, plateformes numériques) ? Sont-ils de simples outils manipulés par les proxénètes ou prennent-ils part de manière indirecte au cyberproxénétisme, tirant eux-mêmes profit de l’exploitation des victimes ? Où est la frontière ?

La Note d’expertise de l’Observatoire, publiée par la Fondation Scelles, répond à ces questions.

PL

 

>> Télécharger la note d’expertise Cyberproxénétisme

>> Consulter le site de l’Observatoire