Actualités
Espace presse

A lire sur lemonde.fr : « Si je dis quelque chose, il va me tuer ! » : le calvaire des esclaves sexuelles en France

« A l’occasion de la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage, « Le Monde » a interrogé la Fondation Scelles et  recueilli le témoignage de jeunes femmes prises dans des réseaux de prostitution. »

 

>>> A lire sur lemonde.fr

 

 

La Fondation Scelles signe la Tribune du collectif Abolition 2012 : "Appliquer la loi sur la prostitution, c'est lutter contre le harcèlement sexuel"

« Les 62 associations du collectif "Abolition 2012" souhaitent que le grand mouvement lancé sur les réseaux sociaux contre le sexisme puisse permettre de faire appliquer pleinement la loi d'avril 2016 de lutte contre le système prostitutionnel. »

 

>>> Lire la tribune sur le jdd.fr

 

25 novembre 2017 : la lutte contre les violences faites aux femmes devient Grande Cause nationale

Après l’affaire Weinstein et l’explosion du mouvement #BalanceTonPorc, après le débat sur l’âge du consentement sexuel des mineurs, on attendait une réponse forte du président de la République et du gouvernement en ce 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. La conférence organisée par l’Elysée pour le lancement de la « Grande cause du quinquennat pour l’égalité femmes-hommes » a été pleine de promesses. La Fondation Scelles est fière d’avoir assisté à cet événement qui fait enfin de la lutte contre les violences faites aux femmes une cause nationale.

 

 

La Fondation Scelles au Vatican pour renforcer l’assistance aux victimes de la traite des êtres humains

Photo : Pontifical Academy of Sociales Sciences

 

Du 4 au 6 novembre, de nombreux-euses expert-e-s sont venus débattre des meilleures pratiques en terme d’assistance juridique, de compensations financières et d’aide à l’installation ou au retour des victimes de la traite des êtres humains. Sous l’égide de l’Académie Pontificale des Sciences Sociales et de l’association GALA (Global Alliance of Legal Aid), les intervenant-e-s ont mis l’accent sur la nécessité de dépasser la seule condamnation de la traite, et d’aller au-delà de la ratification des traités et de l’application des législations. Marta Pilar Torres Herrero (Fondation Scelles) et Grégoire Théry (CAP International dont la Fondation Scelles est membre) ont insisté sur les bonnes pratiques en matière d’assistance juridique et d’obtention de compensations financières indispensables au processus de reconstruction et de résilience des victimes.

A Lire >>> Assisting Victims of Human Trafficking: Best Practices in Legal Aid, Compensation and Resettlement

 

Sugar babies, sugar daddies… Une prostitution qui ne dit pas son nom

Après avoir fait scandale à Bruxelles, l'affiche itinérante du site de rencontres "RichMeetBeautiful" parcourt actuellement les rues de Paris, ciblant en particulier les universités. Portée par les réseaux sociaux, la polémique a vite explosé. Le recteur de l'Université Paris-Descartes, la Ville de Paris, ont tour à tour porté plainte ; le Parquet de Paris a ouvert une enquête pour proxénétisme aggravé. Mais de quoi est-il question ? De « libération des femmes », de « modernité », comme le prétend le PDG du site ou d'une vision rétrograde des relations entre les femmes et les hommes, d'incitation à la prostitution, d'exploitation de jeunes étudiant-e-s dans la précarité.... ?

 

 

 

@Fond_Scelles

La Fondation Scelles dans la presse

  • (ES - Milenio) El ser humano no está a la venta
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.
    El periodismo necesita inversión. Comparte este artículo utilizando los íconos que aparecen en la página. La reproducción de este contenido sin autorización previa está prohibida.